Le Téléchargement Torrent expliqué à mes copines

Alors comme ça tu veux… télécharger des trucs facilement ?

Pour ne plus jamais que le patriarcat s’interpose entre une copine et un épisode de sa série préf, un modeste tuto :

0. Avant-Propos Bio et Équitable

AVERTISSEMENT : ChacunE s’arrange avec sa morale, mais j’encourage évidemment touTEs les pirates à :

  • fréquenter les cinémas indépendants
  • soutenir les plateformes de VOD comme MUBI, Tënk
  • aller à des concerts dans des petites salles (villemorte.fr)
  • acheter des disques chez les disquaires indépendants ou soutenir les groupes et les petits labels directement ou via bandcamp

… dans la mesure de vos moyens bien sûr, et puis de manière gratuite :

  • empruntez tout ce qui est disponible dans vos bibliothèques de quartier
  • partager les belles découvertes avec vos proches ! (mixtape, bouche-à-oreille…)
Maintenant qu’on a passé l’introduction Éthique rentrons dans le vif du sujet

1. Le Torrent, kézako

  • Vous avez déjà sûrement pratiqué le streaming, i.e visionné une vidéo qui est en ligne. Ou peut être le direct download, où on télécharge un fichier à partir d’un lien (déjà bravo moi je clique jamais sur les bons trucs).
  • Le Torrent c’est un téléchargement pair-à-pair, vous allez choper le fichier chez plein de sources, et plein de gens vont venir choper le fichier chez vous. C’est horizontal, décentralisé, solidaire, j’ose le dire, le torrent c’est de gauche.
  • Le jeu consiste donc à donner (« seed » / upload) au moins autant que vous recevez (« leech » / download). A cette fin les logiciels de torrent vous indiquent votre RATIO, qu’il faudra prendre soin de maintenir au-dessus de 1. (Ne pas télécharger des milliers de trucs que vous enlevez de leur emplacement aussitôt complets par exemple)
  • Notez que certains sites de torrent privés nécessitant un compte pour les utiliser vous désactiveront votre compte si votre ratio tombe trop bas.
  • Pour aller plus loin demandez à wikipédia

2. Le logiciel de Torrent, un préalable indispensable

Comme toujours dans ces cas-là, privilégier le logiciel libre. Car le logiciel libre, en plus d’être de gauche, est gratuit (ou prix libre) et doté d’une solide communauté d’entraide. Vous trouverez une liste de logiciels ici : https://framalibre.org/tags/torrent à vous de voir celui que vous préférez. J’utilise Transmission qui est compatible avec mon système d’exploitation Ubuntu. A priori le choix du logiciel n’impacte pas sur la vitesse ou le nombre de téléchargement, vous partagerez avec d’autres personnes utilisant d’autres logiciels.

Dans mon passé moins glorieux de logiciels propriétaires, j’utilisais https://www.utorrent.com/intl/fr/ – dans tous les cas aucun paiement n’est nécessaire.

Il est possible qu’il faille configurer son logiciel torrent pour optimiser son débit de téléchargement, en faisant des choses ingrates comme « ouvrir des ports ». N’ayez pas peur, il existe plein de documentations pédagogiques sur le web et si vous bloquez écrivez-moi je ferai un tuto spécifique.

3. Plus qu’à trouver son fichier !

C’est la partie requérant le plus de souplesse et de résilience, car les grands manitous de la propriété intellectuelle font régulièrement fermer des sites.

La base : ce site qui répertorie les sites « miroirs » de piratebay, à qui il pousse trois têtes à chaque fois qu’on lui en coupe une https://piratebay-proxylist.se/

Pour toutes les séries et films récents je vais aussi voir ici : https://rarbg.to/index70.php (je précise que j’utilise plusieurs adblocks ce qui rend la navigation technique mais non impossible)

Je suis preneuse d’autres adresses pour compléter ! surtout pour les vieux films rares…

[EDIT] Mise à jour grâce à Jeanne qui nous envoie ses bons plans par mail 🙂

– https://www2.yggtorrent.pe/ Le remplaçant de T411. Super communauté française donc plein de vieilleries et aucun fake ! (Toutes les perles qui étaient sur T411 n’ont malheureusement pas toutes été réuploadées mais des personnes passionnées font un boulot formidable)
– https://torrentz2.eu/ Un meta moteur de recherche très efficace.
– https://zooqle.com/ Un meta moteur de recherche qui ratisse moins large que torrentz2 mais qui a une superbe interface pour les films et les séries. Il met même en avant la qualité audio/vidéo, les langues et les sous-titres présents dans le torrent !
– https://btdb.eu/ Un moteur de recherche efficace qui va chercher sur quelques traceurs (notamment les russes) et parmi les liens magnets. Il a l’avantage d’être léger au niveau de l’interface.
– https://rutracker.org/forum/index.php et http://new-team.org/ Enfin, si on n’a pas peur de naviguer sur un site Russe (que l’on peut traduire aussi évidemment), ces deux trackers sont des communautés très actives ! Si l’on ne trouve pas un film ou un album sur les sites précédents, ils sont souvent présents sur un de ces deux sites et avec des seeders très efficaces ! Bien souvent il faut télécharger les sous-titre en français à part car on a le choix entre la langue originale et le Russe 🙂 (D’ailleurs, en plus de OpenSubtitles, j’utilise souvent celui-ci: https://subscene.com/)

Merci Jeanne ! <3

https://yts.lt pour les releases yify/yts (je sais pas si c’est le meilleur miroir) > YIFI = beaucoup de films de bonne qualité !
https://subsynchro.com pour les Sous-titres français
Et y a l’extension VLsub pour VLC pour téléharger des sous-titres directement depuis VLC.

Les bons plans de Guillaume qui viennent compléter les précédents, merci !

Disons que je cherche à voir le film Girlfriends de Claudia Weill sorti en 1978, dont le DVD sur amazon est à 70€. Je tape girlfriends + le nom de la réalisatrice dans la barre de recherche (sinon je vais me retrouver avec beaucoup trop de porno, chaque site a ses critères de recherche c’est un coup à prendre. Souvent un mot du titre + l’année suffisent).

Pensez à regarder systématiquement la taille des fichiers. Un film de qualité correcte sera entre 700Mo et 2Go, au delà ça commence à faire beaucoup c’est à vous de voir. Vérifiez également les langues (les russes adorent uploader des films avec UN doubleur russe pour tous les personnages qui parle par dessus la version originale), notez que les sous-titres pourront souvent être ajoutés après coup sur VLC, avec un site comme https://www.opensubtitles.org/fr

Si plusieurs fichiers correspondent à ce que vous cherchez, classez les par nombre de SE=Seeds (graines), et privilégiez le plus grand nombre.

Ouiiiii ! Merci NrkNrk !

Je clique sur le petit aimant (magnet link) qui va télécharger un fichier .torrent très très léger, c’est un peu la « signature » du film pour que votre logiciel de torrent le reconnaisse. Si tout se passe bien votre logiciel s’ouvre automatiquement et vous demande confirmation.

notez ce très beau ratio

Et voilà ! plus qu’à attendre. Un bon débit de téléchargement peut bloquer votre navigation internet, c’est pourquoi en général les logiciels torrent proposent une option « tortue » pour brider les débits montants / descendants. Vous avez configuré votre logiciel pour que les fichiers finis arrivent dans votre dossier téléchargement ? Plus qu’à patienter avant d’ouvrir votre film avec VLC.

4. Le Grand Méchant Hadopi et les VPN

Le torrent est simplement une méthode de téléchargement, cela n’a rien d’illégal en soi. Ici par exemple vous voyez qu’Ubuntu (système d’exploitation libre) propose le téléchargement par plusieurs méthodes, dont le torrent : https://ubuntu.com/download/alternative-downloads

Les problèmes arrivent lorsque les fichiers téléchargés ne sont pas libres de droits. En France c’est Hadopi qui fait la chasse aux pirates, avec une efficacité plus basée sur l’intimidation que sur des sanctions en masse. Toutefois vous pouvez préférer la sérénité avec l’option VPN qui masque vos traces. Je suis loin d’être spécialiste de la question, je conseille Illyse en option payante car c’est une association locale et militante dotée d’un service support efficace et patient

Vous avez des astuces, des conseils, des questions, des blocages ? Envoyez moi un petit mail pour enrichir le tuto de vos expériences…

Mettre à jour le site villemorte.fr

Alors comme ça tu veux… Mettre à jour le site villemorte.fr

1. Avoir un compte administrateur ou éditeur

villemorte.fr est un site wordpress. Pour accéder au back-office (la cuisine du site) il faut aller à : villemorte.fr/wp-admin . Il est fortement conseillé d’ouvrir dans un second onglet le site lui même (villemorte.fr) afin de voir vos actions en temps réel dans la partie visiteurs.

Pour obtenir un compte, il faut demander à unE admin du site, via mail@villemorte.fr ou lors de nos apéros-réus-pliage mensuels. Vous recevrez un email avec un mot de passe que vous pourrez ensuite changer.

Vous arrivez ensuite sur le tableau de bord. À moins d’être un webmestre aguerri, il ne vous servira pas à grand chose. Concentrons nous sur la colonne de gauche :

En tant qu’éditeurs/éditrices, nous allons surtout travailler dans la section événements, et plus rarement ajouter des articles ou modifier des pages.

2. Ajouter / Modifier un événement

Cliquons sur l’onglet événements dans la colonne, (SPOILER ALERT) ça ressemble à ça :

Ici vous avez accès à tous les événement existants, (sans doute classés par date), vous pouvez utiliser la barre de recherche avec un mot clé pour modifier un événement existant. Vous pouvez ajouter un événement en cliquant sur l’onglet du menu déroulant qui s’est ouvert à gauche.

Si vous avez été sages et que vous avez ouvert www.villemorte.fr dans un autre onglet, tout en étant connecté au « backoffice » (étape 1), vous devez voir apparaître une barre de menu mince et noire tout en haut. Ici par exemple sur la page d’un événement :

Vous pouvez donc aussi passer par ici pour modifier un événement ou en rajouter. C’est surtout utile quand on vérifie au fur et à mesure que les mises à jour qu’on s’apprête à faire n’ont pas déjà été effectuées par unE
autre éditeur/éditrice

Cliquons sur « ajouter un événement »

On remplit le titre, la description… « Je copie-colle les infos ici
Afin de ne pas importer des mises en forme cheloues je peux faire Ctrl+Maj/Shift+V
Si j’ai le temps et la motiv je peux intégrer des vidéos ou des sons (sans les héberger directement sur le site, voyageons léger : Il est important de ne téléverser que des images déjà optimisées pour le web (en opposition aux images en haute définition destinées à l’impression).
Je peux enregistrer le brouillon pour voir un aperçu du rendu final, ou aller voir le permalien après publication pour vérifier que tout s’est bien passé. »
On oublie pas d’indiquer la date et le lieu (ne pas forcément se préoccuper de l’heure de fin). Inutile de créer un nouveau lieu si celui-ci est déjà en mémoire ! Vous pouvez ajouter un organisateur et un lien (mais pas indispensable) et mettre le prix si vous l’avez ! Pensez à indiquer la catégorie d’événement et si vous avez une belle affiche jpeg, mettez là en avant en la téléversant sur le site !
Si

Si vous êtes satisfaits il est temps de publier, n’oubliez pas de vérifier avec le permalien à quoi ressemble votre événement pour les visiteurs !

Pour ajouter un média depuis l’extérieur ou une image depuis le site, rien de plus simple, cliquez sur ajouter un média et renseignez l’adresse web ou glissez déplacez vos fichiers…

Rappel : Il est important de ne téléverser que des images déjà optimisées pour le web (en opposition aux images en haute définitions destinées à l’impression).

3. Ajouter un article

Ça marche pareil ! ou quasiment. Un nouvel article apparaîtra sur la page d’accueil villemorte.fr. Cliquez sur « articles » :

Cette section est utilisée pour l’actualité brûlante des salles lyonnaises, de Ville Morte, ou la publication mensuelle de la version papier. L’idéal est de suivre le modèle des articles précédents.

Par exemple pour un article « Ville Morte » mensuel :

L’édition se fait sur un système de « blocs » très simple à utiliser une fois qu’on a pris l’habitude (Blocs Titre / Image / Texte / Fichier). Ici on a téléversé les deux images en jpeg et le fichier pdf à télécharger.

Pensez bien à indiquer la catégorie et à regarder le rendu après publication (afin par exemple d’optimiser la taille et le placement de vos images)

3. Mettre à jour une Page

ATTENTION, une Page est un « élément fort » du site, on en rajoute pas sans concertation collective et validation du webmestre / graphiste Thibo !

Cependant on peut avoir besoin de « rafraîchir » un peu les infos (lieux, réseaux) ou d’ajouter du son (je vous vois la team radio !)

Cliquons par exemple sur la page Radio :

Sur la colonne de droite on voit qu’on a accès à l’historique des modifications donc pas de panique si vous avez peur de « casser » quelque chose, on peut toujours revenir en arrière !

Inutile de changer la structure de la page, par contre le player peut être édité (un petit crayon apparaît en passant la souris dessus, on peut ensuite rajouter/enlever des sons). L’émission de radio était auparavant écoutable via players intégrés… à voir pour la suite !

4. À la pêche aux dates…

Au delà de la technique, comment avoir accès aux dates à mettre dans Ville Morte ?

  • Le groupe facebook (ouais je sais) Méta Prodz : https://www.facebook.com/groups/1564947360455028/
  • La boîte mail@villemorte.fr accessible via une redirection gmail (codes disponibles sur demande et partagés avec l’adresse de ce tuto sur la framaliste > https://framalistes.org/sympa/info/villemorte )
  • awesomeboard et rebellyon, ainsi que les sites des salles qui ne pensent pas toujours à nous !

En cas de doute sur la place ou non d’une date dans Ville Morte on s’en remet à votre jugement, ou vous pouvez demander sur la liste / lors d’un apéro. Sinon on peut dire que plus de 20€ c’est dead (voire 15 pour le papier), les événements de faf / droite c’est dead, mauvaise ambiance c’est dead. On trie pas par préférence esthétique (mais on peut faire semblant d’avoir rien vu si l’orga nous a pas demandé de rajouter la date et qu’on est allé à la pêche tout seul)

J’oublie sûrement des trucs, n’hésitez pas à bidouiller et à poser plein de questions !